Home / L’Histoire du Judo

L’Histoire du Judo

japon-hakone-porte-rouge-2

Le Judo

Art martial, discipline olympique, sport, loisirs, méthode de défense, source d’équilibre… Chacun peut avoir sa propre définition. Pour le fondateur, Jigoro Kano, le Judo est avant tout une méthode d’éducation qui s’appuie sur la recherche de l’équilibre. Équilibre sous trois formes : intellectuelle, physique et morale. Jigoro Kano conserve le « ju » de Jujitsu, qui veut dire « souplesse » et lui ajoute le « do » qui signifie « la voie ». Pour Jigoro Kano, le judo est basé sur 2 grands principes : « un minimum d’effort pour un maximum d’efficacité » et « entraide et prospérité mutuelle ».

La Légende

Il étais une fois, donc, il y a très longtemps, alors qu’il se promenait dans un paysage hivernal, un moine médecin japonais qui observa que les grosses branches des arbres cassaient parfois sous la pression de la neige alors que les fines et souples ramures de saule pliaient sans rompre, touchaient le sol et se déchargeaient ainsi de leur fardeau pour se redresser ensuite. Dans sa fable « le chêne et le roseau », notre bon Jean de la Fontaine raconta une histoire bien semblable à celle-ci. Avec se principe de souplesse, le Judo allait trouver ses racines du sens de l’observation et de la méditation du moine Akiyama.

kano-2Jigoro Kano

Jigoro Kano est né en 1860 à Mikage, un petit village du Japon. Son père vient d’une ancienne famille de samouraï. À Tokyo, le jeune homme étudie la littérature et les sciences. Il est très bon élève. De très petite taille, environ 1m50 pour 50 kilos, d’allure fragile, il se fait parfois bousculer par ses camarades. Il décide alors, en 1877, d’étudier le Jujitsu. Quatre année plus tard, il maîtrise parfaitement le Jujitsu et devient même professeur.
En 1882, il fonde son école, le Kodokan. Il débarrasse le Jujitsu de son esprit guerrier, il en supprime les techniques dangereuses afin d’en faire une « méthode d’éducation physique et mentale », une discipline nouvelle, le Judo.
Dans sa vie professionnelle, Kanō était un éducateur. Il fut notamment directeur de l’enseignement primaire pour le Ministère de l’éducation entre 1898 et 1901.

Jigoro_Kano_demo03Le Jujitsu

Le Jujitsu est une forme de combat permettant aux guerriers d’être efficaces même lorsqu’ils sont désarmés. Le Jujitsu regroupe toutes les formes de combat à mains nues pratiquées dans le Japon féodal. Coups de pied, coups de poings, clés étranglements, esquives, sont autant de moyens pour contrôler l’adversaire.

Histoire-KodokanLe Kodokan

En 1882, à côté d’un petit temple, Jigoro Kano compte neuf élèves. Il nomme son école le Kodokan, la « maison où l’on étudie la voie ». La réputation de son école se propage rapidement. À cette époque, les différentes écoles se lancent des défis afin de prouver leur supériorité. Le dojo des vaincus perd souvent ses élèves au profit du dojo des vainqueurs. L’école de Jigoro Kano remporte tous les défis lancés par les autres écoles. Un stage au Kodokan est une étape fondamentale, un rêve, dans la formation de tout judoka gradé, quelle que soit sa nationalité.

carte-japon-2014Le Japon

Le Japon est le berceau du Judo. Ce « pays du soleil levant » est un pays d’Asie orientale formé de quatre îles de l’Océan Pacifique : Honshu, Hokkaido, Shikoku et Kyushu. Tokyo est la capitale du Japon. Ce pays compte 130 millions d’habitants.
Le japonais est une langue compliquée, mais lorsque l’on connait le sens de quelques mots clés, on arrive à comprendre le vocabulaire du Judo en traduisant terme après terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *